Murmures de Plantes

Photo de Magicbowls sur Pexels.com

Les Anciens avaient une grande connaissance du pouvoir de guérison de la nature. Hippocrate, Paracelse, Hildegarde de Bingen pour ne citer qu’eux, ont beaucoup écrit sur le potentiel des plantes médicinales et les vertus thérapeutiques naturelles.  Ils savaient observer les richesses de la Création, les apprivoiser. L’harmonie ainsi que l’équilibre entre l’homme et la nature étaient alors remarquables.

Outre leur action sur notre organisme, les plantes présentent également des propriétés psycho-émotionnelles . Respectant ainsi l’idée que nous ne sommes pas uniquement composés d’un corps, mais que nous formons un Tout.

Le jardin est une officine dont nous devrions nous servir plus souvent.

– Pr. Léon Binet

Au fil du temps, ce savoir empirique, ancestral, de transmission a été remplacé par l’évolution scientifique, il s’est aussi perdu. Même si la pharmacie utilise de nombreuses plantes !

Aujourd’hui, beaucoup d’entre nous souhaitent revenir à ces connaissances traditionnelles où les plantes jouent un rôle bienfaisant. Il y a une réelle prise de conscience sur ce qu’elles peuvent nous apporter.

Toutefois, parce que les plantes sont riches en principes actifs, leur utilisation n’est pas anodine : interactions médicamenteuses, contre-indications de terrain… Trop souvent, celles-ci sont méconnues et donc ignorées.

Ce qui est naturel, n’est pas sans danger !


Formée à la Faculté Libre des Médecines Naturelles et d’Ethnomédecine (FLMNE) puis à l’Ecole des Plantes de Paris. Je vous reçois sur rendez-vous au cabinet ou à distance.

La phytothérapie contient de nombreuses branches telles que l’aromathérapie ou la gemmothérapie. Elle intervient à la fois en prévention, en accompagnement des traitements allopathiques, mais également pour pallier aux maux du quotidien.

  • Accompagnement des troubles chroniques
  • Surpoids, déséquilibres alimentaires
  • Fatigue, manque d’énergie, convalescence
  • Stress, burn-out, anxiété, troubles du sommeil
  • TDAH

Tout comme les médicaments, évitez l’automédication !

Par ailleurs, il est nécessaire de rappeler que seul un médecin est habilité à poser un diagnostic et qu’en aucun cas le traitement prescrit doit être interrompu.